Make your own free website on Tripod.com

exploration méditation

rose mystique

venez expérimenter une version courte de la ROSE MYSTIQUE...

rose1.gif

La Rose Mystique, dans sa formule originale d’une retraite de 21 jours, est un procédé puissant et beau qui comprend le rire venant du plus profond de l'être, beaucoup de larmes et une méditation en silence.

La Rose Mystique est une thérapie méditative qui dure, dans sa version originale, trois heures par jour pendant trois semaines.

Pendant la première semaine, les participants rient « sans aucune raison ».  Cela permet de faire disparaître des blocages et de libérer notre spontanéité intérieure et notre joie.  La deuxième semaine est consacrée aux pleurs et la troisième consiste en simplement à observer le silence et à entrer en méditation.  Cette technique est puissante et libératrice ; elle nous met immédiatement en contact avec nos inhibitions, nos contrôles et notre capacité à rire et à pleurer spontanément.  La structure puise dans notre inconscient la possibilité d'exprimer ces émotions sans aucune raison apparente, libérant ainsi des années de répression et de conditionnement qui ternissent notre joie de vivre.

Instructions
 
Une version plus courte d’une heure peut être expérimentée, soit 3 phases de 20 minutes avec les rires, les pleurs et le silence.
transf-060-laughter.jpg
RIRE - tiré du Osho Neo-Tarot

Première étape :  les rires

Les rires permettent de retrouver la source du rire de l'enfant en nous.  Physiquement et psychiquement, il est sain de rire et très vite on découvre une fraîcheur et une sensibilité dans notre corps qui nous apportent un profond sentiment de « lâcher-prise ».

Le rire libérera toutes les inhibitions et répressions qui empêchent notre rire spontané et la joie naturelle.  L’énergie créée par le groupe permettra à chacun de contacter un espace de rire « sans raison » qui ne requiert aucune parole.

zen-067-sorrow.jpg
TRISTESSE - tiré du tarot Osho Zen

Deuxième étape :  les pleurs

Une fois le rire passé, on se retrouve inondé de larmes.  Ce phénomène est libérateur et soulage de beaucoup de peines et de souffrances.  Les pleurs permettront à d’autres couches de répressions de remonter à la surface, à toutes les peines et souffrances de se libérer.  Nous pourrons ainsi ressentir la compassion pour nous-mêmes et les autres.

 

zen-018-silence.jpg
SILENCE - tiré du tarot Osho Zen

Troisième étape :  le silence

Au plus profond du rire et des pleurs, le mental lâche prise et une immense relaxation se produit, ouvrant la porte à la méditation et au silence.  Pendant cette dernière étape, il est possible, sans effort, d’aller plus profondément dans ce silence qui est notre propre nature.  Être témoin de ce qui « est ».  Avec un cœur tout nettoyé, nous serons en silence, en méditation.

yaa-hoo-the-mystic-rose.jpg

Osho a dit au sujet de la Rose Mystique :

«  … je propose une nouvelle thérapie méditative.

La première partie consiste à rire, à rire pour rien, sans raison.  Vous serez étonné de voir à quel point votre nature réelle est enfouie.  Les innombrables couches de poussière seront transpercées d'un coup comme par une épée.  La transformation sera immense.

La deuxième partie est réservée aux larmes.  D'abord, vous évacuerez tout ce qui inhibe votre rire, toutes les répressions accumulées de l'histoire humaine.  Un espace nouveau sera ouvert en vous, mais vous n'aurez pas encore atteint le temple du Soi, car vous avez aussi refoulé la tristesse, le désespoir, l'anxiété, les sanglots, les larmes.  Tout cela est resté enfermé et détruit votre beauté, votre grâce, votre joie.  Vous évitez la souffrance, vous la camouflez, la contournez, la niez. Cela ne la fait pas disparaître.

En plongeant en vous-même, vous trouverez le rire et les larmes.  Souvent, en riant, vous sentez monter des larmes.  Cela vous semble déroutant, vous ne comprenez pas ces larmes alors que vous vous sentez bien.  Inversement, le rire vous semble incompatible avec la peine.  L'existence ne suit pas vos opinions, elle transcende vos dualités, vos pensées.  Le jour et la nuit vont main dans la main, la joie est inséparable du chagrin.

...

La troisième phase est celle du témoin, de l'observateur au sommet de la colline.  Elle doit venir après les rires et les larmes, sinon elle aura un effet stérilisant.  Quand vous prenez conscience de vos larmes, elles s'arrêtent automatiquement.  Il faut donc commencer par les évacuer pour que le témoin soit comme un ciel bleu sans nuages.  Ainsi, vous ferez l'expérience de cette clarté. »

(Extrait du livre YAA-HOO! The Mystic Rose)